En mouvement

Maison & Jardin magazine

Expositions et évenements

 

En savoir plus

Les mains

« Une main qui se pose sur l’épaule ou la cuisse d’autrui, ne fait déjà plus tout à fait partie du corps dont
elle est venue »

Rainer Maria Rilke

 

Les mains sont autonomes, sans faire partie d’aucun corps, elles sont des théâtres où se joue la vie. À elles
seules, elles ont le pouvoir de transmettre la plénitude d’un tout, au travers d’énergies, de sentiments,
d’émotions diverses.

Tension

Il s’agit de représenter la violence avant l’acte. Quand elle est encore contenue. Le coup n’est pas loin, retenu par un fil rouge, la limite acceptable. Tout peut s’arrêter là ou aller au-delà des limites et finir en marge de la société, et répondre de l’acte.

Féminicide

Moment où la violence apparaît dans le couple. Est-ce déjà de la violence ? L’espoir est encore là et pourtant, ce geste annonce fatalement un futur funeste et malheureusement très actuel.

Le pinceau rouge

C’est l’acte de création. Le focus est sur la main qui détient toutes les émotions et réflexions, analyses, qu’elle va poser, au travers du pinceau rouge, sur la toile encore vierge. Pourquoi le pinceau « rouge » ? pour exprimer la dynamique créative et diriger le regard vers ce que l’on ne peut qu’imaginer à l’instant « que se passe-t-il sur la toile ? ». La main est création avant la création.

Le mouvement

Travail en cours sur le thème du mouvement.